21.10.19 Chute du taux de participation de la « Cinquième Suisse » aux élections fédérales

 


Les conséquences de l’abandon du vote électronique ne se sont pas fait attendre : lors des élections fédérales du 20 octobre 2019, le taux de participation des Suisses de l’étranger a chuté. Certains cantons affichent même une baisse de plus d’un quart.

 

Lors des élections fédérales de 2015, quatre cantons (Bâle-Ville, Genève, Lucerne et Neuchâtel) proposaient le vote électronique à leurs compatriotes résidant à l’étranger. En 2019, le vote électronique a été abandonné. Les chiffres montrent que les cantons où le vote électronique était implémenté ont vu le taux de participation des Suisses de l’étranger chuté.

 

Dans le canton de Genève, seuls 21,4 pour cent des Suisses de l’étranger bénéficiant du droit de vote ont pris part aux élections fédérales du 20 octobre 2019. Il s’agit d’une baisse d’un tiers rapport à 2015 où le taux de participation avait atteint 31,8 pour cent avec le système d’e-voting. Une différence identique s’est dessinée dans le canton de Lucerne : le taux de participation des Suisses de l’étranger s’est écroulé d’un tiers également, passant de 32,1 pour cent en 2015 à 23,4 pour cent pour les élections de ce dimanche. Du côté de Bâle-Ville, la baisse avoisine un quart (de 26 % en 2015 à 19,2 % en 2019).

 

Canton

Élections fédérales 2015

Élections fédérales 2019

Différence

 

Participation totale en %

Participation des Suisses de l’étranger en %

Participation totale en %

Participation des Suisses de l’étranger en %

 

AG

48.3

28.8

44.7

18.2

-10.2

AI

36.7

13.4

48.7

12.5

-0.9

BS*

50.4

26

47.7

19.2

-6.8

FR

47.2

25

43

26

+1

GE*

42.9

31.8

39

21.4

-10.4

LU*

50.9

32.1

48.4

23.4

-8.7

NE*

42.4

29.7

40.2

Pas de chiffres

 

TG

46.6

28.4

42.4

Pas de chiffres

 

UR

57.1

17.5

45.9

20.1

+2.6

VD

42.9

24.4

41.4

20.2

-4.2

VS

59.8

21.8

54.3

21.00

-0.8

ZH

47.2

22.2

44.4

19.1

-3.1

* Système e-voting en vigueur en 2015
Les cantons non-mentionnés ne font aucune distinction entre les votes des Suisses de l’intérieur et des Suisses de l’étranger.

 

Une comparaison plus récente montre que les cantons qui offraient le vote électronique lors des votations fédérales du 19 mai 2019 (Argovie, Lucerne et Vaud) ont subi, eux aussi, une forte perte des votes des Suisses de l’étranger en octobre.

 

Canton

Votations fédérales mai 2019

Elections fédérales 2019

Différence

 

Participation des Suisses de l’étranger en %

Pourcentage
e-voting

Participation des Suisses de l’étranger en %

 

AG

27.4

67.4

18.2

- 9.2

LU

33.2

66.4

23.4

-9.8

VD

30.7

67.4

20.2

-10.5

 

Du point de vue de l'Organisation des Suisses de l'étranger (OSE), ces chiffres montrent que le vote électronique permet aux Suisses de l’étranger d’exercer plus facilement leurs droits politiques. Les nombreux retours négatifs des Suisses de l’étranger auprès de l’OSE quant à l’abolition du vote électronique prouvent que le canal électronique est essentiel pour eux. La faible participation de la « Cinquième Suisse » aux élections fédérales de 2019 s’avère préoccupante. L'effondrement de la participation électorale constitue un pas en arrière pour la politique suisse, qui s'appuie aussi sur la participation politique de ses citoyens vivant à l'étranger. Parce qu'il n'est souvent pas possible pour les personnes vivant à l'étranger de voter par correspondance (bureaux postaux déficients), cela crée une discrimination par rapport aux Suisses de l’intérieur. Dans une perspective d'avenir, il se révèle crucial de mettre en place un canal de vote électronique fiable, digne de confiance et financièrement sûr. Pour rappel le Conseil des Suisses de l’étranger a adopté une résolution en date du 16 août 2019 en ce sens.

https://aso.ch/files/webcontent/direction/resolutionen/OSE_Resolution_E-Voting_16.08.19.pdf