12.08.15 E-voting et élections fédérales : coup dur pour les Suisses de l'étranger

 


COMMUNIQUE DE PRESSE

C’est avec consternation que l’Organisation des Suisses de l’étranger a appris aujourd’hui que seuls 4 cantons pourront utiliser le vote électronique pour les élections fédérales 2015. L’autorisation accordée par le conseil fédéral aux cantons d’utiliser l’e-voting n’aurait dû être qu’une formalité. Or la décision du Conseil fédéral de ne permettre qu’à 4 cantons, et non à 13 comme initialement prévu, d’utiliser ce canal de vote est un coup dur pour les Suisses de l’étranger, premiers bénéficiaires du vote par Internet.

 

Au terme de sa première séance de la rentrée, le Conseil fédéral a annoncé aujourd’hui sa décision de ne permettre qu’à 4 cantons : NE, GE, BS et LU d’offrir le vote par Internet pour leur concitoyens de l’étranger pour les élections fédérales 2015. Les 9 cantons utilisant le système zurichois, à savoir ZH, FR, GR, SO, SH, SG, AG, TG et GL n’ont pas obtenu le feu vert, car ils ne remplissent pas toutes les conditions relatives au secret du vote. Le conseil fédéral a donc décidé de suivre l’avis de la Chancellerie fédérale pour qui la sécurité du système doit primer sur sa vitesse d’introduction.

Cette décision est clairement un coup dur pour les 142'000 Suisses de l’étranger inscrits sur un registre électoral. Il était en effet prévu que 70% d’entre eux puissent exercer leurs droits politiques par Internet lors des élections fédérales à venir. La Chancellerie fédérale s’était d’ailleurs clairement donné  pour objectif que la majorité des Suisses de l’étranger puissent élire leurs conseillers nationaux par voie électronique en 2015. Au final, ce ne sont  que 34’000 de Suisses de l’étranger qui pourront avoir recours à ce canal de vote pour les élections fédérales.

 

La nécessité du vote par Internet pour les membres de la Cinquième Suisse ne doit cependant pas être remis en question, ni le fait que les systèmes zurichois, genevois et neuchâtelois ont fait leurs preuves depuis maintenant plus de 10 ans.

Les Suisses de l’étranger qui ont le droit de vote par correspondance depuis 1992, recourent massivement au vote électronique lorsque ce canal de vote leur est proposé. En effet, le courrier envoyé par la poste arrivant souvent trop tard ou dans la mauvaise langue. L’e-voting est plébiscité par plus de la moitié des électeurs qui utilisent d’emblée ce canal lorsqu’ils le peuvent.

 

L’OSE dont le congrès annuel débute ce vendredi à Genève par la séance du Conseil des Suisses de l’étranger (CSE), ne manquera pas de prendre position sur le vote électronique. Les délégués du CSE venus à cette occasion du monde entier, se prononceront sur un projet de résolution en lien avec l’e-voting.

 

 

Pour toute information

Organisation des Suisses de l’étranger (OSE)

Ariane Rustichelli – Co-directrice

031 356 61 00 – 078 703 56 96 – rustichelli@aso.chwww.aso.ch