16.09.13 Maintenir la priorité d'un e-voting sûr pour les Suisses de l'étranger

 


Communiqué de presse

L’Organisation des Suisses de l’étranger (OSE) réagit au point de presse organisé aujourd’hui par quatre conseillers nationaux. Ceux-ci demandent au Conseil fédéral d’appliquer le principe évoqué dans son 3e rapport sur le vote électronique qui dit que «  la sécurité prime la vitesse ». L’OSE est d’accord avec ce principe, mais il est fondamental que les Suisses de l’étranger accèdent au vote par voie électronique dans les meilleurs délais, pour autant que les conditions de sécurité soient assurées.

 

Faisant suite au point de presse organisé aujourd’hui à Berne par les conseillers nationaux Isabelle Chevalley (vert’libéraux/VD), Balthasar Glättli (Verts/ ZH), Lukas Reimann (UDC/ SG) et Jean-Christophe Schwaab (PS/ VD), l’OSE tient à dire qu’il est fondamental que les Suisses de l’étranger, parmi lesquels 149'000 sont inscrits sur un registre électoral pour exercer leurs droits politiques, puissent voter par Internet. Il va de soi, et comme l’a toujours clairement dit l’OSE, que ce nouveau canal de vote doit offrir toutes les garanties possibles.

 

L’OSE fait confiance au Conseil fédéral pour définir toutes les mesures de sécurité nécessaires et aux cantons pour les mettre en place. Ainsi, dans le 3e rapport sur le vote électronique publié le 14 juin dernier, le gouvernement fixe les conditions pour un élargissement du vote électronique à l’ensemble de l’électorat. Une extension du vote par Internet pourra avoir lieu après la mise en œuvre des nouvelles exigences. Ce n’est qu’après leur mise en place que les cantons pourront augmenter le nombre d’électeurs admis aux essais. Aux yeux de l’OSE, le rapport du Conseil fédéral répond à des soucis légitimes en préconisant d’avoir recours à des logiciels de seconde génération, c’est pourquoi l’OSE est d’avis de poursuivre afin de permettre aux Suisses de l’étranger de pouvoir voter par Internet.

 

Les délégués du Conseil des Suisses de l’étranger réunis en séance à Davos le 16 août dernier, ont réitéré la requête exprimée l’année dernière dans la pétition « vote électronique pour tous », d’offrir l’e-voting à tous les Suisses de l’étranger lors des élections fédérales de 2015 tout en garantissant un système sûr.

A noter également qu’à cette occasion, les délégués avaient salué l’abandon de la clause de Wassenaar permettant aux Suisses de l’étranger, et cela quel que soit leur pays de résidence, de voter par Internet si leur canton le leur permet. Le nombre d’expatriés suisses inscrits sur des registres électoraux va fortement augmenter dans les années à venir, rendant l’utilisation du vote par Internet d’autant plus essentiel.

 

 

Pour toute information

Organisation des Suisses de l’étranger (OSE)

Ariane Rustichelli – Porte-parole

031 356 61 00 – 078 703 56 96

rustichelli@aso.ch; www.aso.ch