14.08.15 Nouveau président pour l'Organisation des Suisses de l'étranger

 


La séance du Conseil des Suisses de l’étranger (CSE) qui s’est tenue ce vendredi à Genève a été marquée par l’élection d’un nouveau président à la tête de l’Organisation des Suisses de l’étranger (OSE). Remo Gysin, ancien conseiller national et actuel vice-président de l’OSE a ainsi succédé à Jacques-Simon Eggly qui présidait à la destinée de l’organisation depuis 2007. Le reste de la séance était placé sous le signe des élections fédérales. Ainsi l’e-voting, canal de vote fondamental pour les Suisses de l’étranger a fait l’objet d’une résolution. La question des relations bancaires et les conséquences du oui à l’initiative « Contre l’immigration de masse » étaient également au centre des débats de la table-ronde électorale.

 

« L’Organisation des Suisses de l’étranger est une institution fantastique et je me réjouis de pouvoir défendre les intérêts de la Cinquième Suisse ». C’est par ces mots que le président nouvellement élu de l’OSE s’est adressé aux 77 délégués du CSE présents aujourd’hui à Genève pour leur séance d’été.
Remo Gysin, ancien conseiller national (PS/ BS) et ancien conseiller d’Etat entrera officiellement en fonction au terme du Congrès des Suisses de l’étranger qui ouvrira ce soir et se terminera dimanche. Il succède ainsi à Jacques-Simon Eggly, lui aussi ancien conseiller national (PLR/ GE) qui avait débuté son mandat en 2007 à Genève.
Annexe : CV de Remo Gysin - CV de Jacques-Simon Eggly

 

Résolution sur le vote électronique
La chancelière d’Etat du Canton de Genève Anja Wyden Guelpa a souligné l’importance du vote électronique pour tous, Suisses de l’étranger compris, afin de pouvoir participer à la vie démocratique suisse. Le Canton de Genève est l’un des trois cantons pionniers en la matière, avec Neuchâtel et Zürich, les Genevois de l’étranger pouvant recourir à ce canal de vote depuis près de dix ans.
La majorité des délégués ont adopté une résolution demandant une introduction rapide du vote électronique pour l’ensemble des membres de la Cinquième Suisse pour les élections fédérales 2019. Il s’agit là de l’un des huit points du manifeste électoral 2015-2019 de l’OSE adressé aux candidats aux élections fédérales. Les études montrent en effet que, lorsqu’un canton permet à ses concitoyens expatriés d’utiliser le vote électronique, 50 à 60% y ont recours dès la première fois. Il faut rappeler qu’actuellement la documentation arrive trop souvent en retard ou dans la mauvaise langue. Enfin, les délégués ont regretté la remise en question constante de ce canal de vote en Suisse même.
Pour rappel, lors des élections fédérales du 18 octobre prochain, 4 cantons donneront à leurs concitoyens de l’étranger la possibilité de voter par Internet. L’OSE avait demandé en 2011 déjà une introduction généralisée de l’e-voting pour les membres de notre diaspora pour les élections fédérales 2015. L’e-voting leur facilite l’exercice des droits politiques. Aujourd’hui, 142’000 Suisses résidant à l’étranger sont inscrits sur un registre électoral afin d’exercer leurs droits politiques, l’équivalent du corps électoral du canton du Tessin, du Valais ou encore de Thurgovie.
Annexe : Résolution e-voting - Manifeste électoral 2015-2019

 

Débats politiques en vue des élections fédérales
A deux mois des élections fédérales, des candidats des sept principaux partis siégeant sous la coupole fédérale ont répondu présents au débat qui s’est tenu en fin de séance. E-voting, problèmes liés aux relations bancaires et conséquences du vote du 9 février 2014 ont alimenté les débats.
Au sujet des conséquences du oui à l’initiative Contre l’immigration de masse, sachant que près de 450 000 Suisses de l’étranger vivent dans un pays de l’UE, les participants se sont entendus quant à l’importance de maintenir le dialogue avec l’Europe : « Le maintien des bilatérales est une priorité » a ainsi souligné la conseillère nationale Adèle Thorens Goumaz (VD/Les Verts).
Annexe : Débat élections fédérales (participants et lien sur la vidéo)

 

A noter que dans le cadre des élections fédérales 2015, l’OSE a créé une plateforme d’information regroupant tous les thèmes en lien avec la Cinquième Suisse ainsi que de nombreuses informations pour et sur les Suisses de l’étranger : www.2015elections.ch.

 

Organisation des Suisses de l'étranger
Anne-Catherine Clément - Relations médias
Tél. +41 (0)79 443 67 30 - clement@aso.ch

 

Reconnus par les autorités fédérales comme porte-parole officiels des Suisses de l’étranger, les 140 délégués du CSE se réunissent deux fois par année afin de s’exprimer sur des sujets en lien direct avec la Cinquième Suisse et ainsi défendre au mieux les intérêts des 746'000 Suisses de l’étranger.


L’OSE met à disposition des journalistes des photographies libres de droit sur son site Internet : https://www.aso.ch/fr/information/medias