OSE Info 2/20

Newsletter OSE info

L'Organisation des Suisses de l'étranger (OSE) est le centre de compétences pour les questions relatives aux Suisses de l'étranger.

L’OSE est une organisation non gouvernementale, indépendante, sans appartenance politique ou confessionnelle. Elle représente et défend les intérêts des Suisses de l’étranger et leur offre une vaste palette de prestations et de services.

 

L'OSE s’engage pour les Suisses de l'étranger depuis 1916.


Pour plus d’informations: www.aso.ch

 

06.04.20, Jézael Fritsche, Communication & Marketing
Imprimer l'article

 

Coronavirus : informations pratiques

Les 7 questions les plus importantes des Suisses de l'étranger sur la situation actuelle

La Suisse et le monde se trouvent dans une crise sanitaire sans précédent due à la pandémie du coronavirus. Notre pays, et plus particulièrement le Tessin, sont fortement touchés par le nouveau coronavirus. La barre des 21’100 cas testés positifs et des 559 décès a été franchie en fin de semaine passée. La Confédération a pris, le 20 mars dernier, plusieurs mesures drastiques pour protéger la population suisse et maintenir la capacité du système de santé. Les frontières avec les pays voisins ont été fermées pour éviter le brassage de la population et donc la propagation du virus. La Suisse, et tous les pays touchés, appellent plus que jamais à la responsabilité de chacun pour respecter les recommandations de leur gouvernement respectif et aider à surmonter au plus vite cette crise.

 

L’OSE a  élaboré, en collaboration avec le DFAE, 7 questions fréquemment posées par les Suissesses et Suisses de l’étranger.

 

1.  Je suis Suisse de l’étranger, est-il possible d’obtenir une aide financière du DFAE ?
Les ressortissants suisses qui ne peuvent pas subvenir dans une mesure suffisante à leurs besoins par leurs propres moyens, par une aide de source privée (famille ou connaissances) ou de l’Etat de résidence peuvent, dans certains cas, demander l’assistance de la Confédération. Pour tout renseignement en la matière, il est recommandé de se renseigner auprès de la représentation consulaire suisse à l’étranger compétente pour leur lieu de résidence.

 

Lien représentations suisses à l’étranger -> Conseils aux voyageurs & représentations

Aide sociale formulaire de demande

 

2. Je suis Suisse de l'étranger, puis-je bénéficier d'un rapatriement organisé par le DFAE ?
Pour les Suissesses et le Suisses de l’étranger souhaitant revenir en Suisse, il est impératif de s’adresser à la représentation consulaire suisse compétente pour leur pays de résidence pour obtenir des renseignements actuels sur les possibilités de retour. Il faut savoir la priorité est accordée aux voyageurs suisses, aux voyageurs étrangers vivant en Suisse et parfois aux ressortissants de pays collaborant avec la Suisse dans la gestion des retours dans le cadre de la crise COVID-19. Les vols de rapatriement sont en principe sujets à remboursement.

 

3. Je suis Suisse de l'étranger, puis-je entrer sur le territoire suisse sans restriction ? 
Les personnes au bénéfice de la nationalité suisse sont toujours autorisées à entrer sur le territoire suisse. Cependant, il faut noter que, dû à l’actuelle situation enregistrée dans le cadre de la pandémie Covid-19, de nombreux pays ont changé leur règles d’entrée et de séjour (par ex. fermeture de frontières, interdiction de déplacements, quarantaine). A l’heure actuelle, la libre-circulation des personnes à l’échelle mondiale est devenue difficile. Concrètement,
cela signifie que vous ne pouvez plus forcément entrer ni sortir du pays dans lequel vous vous trouvez ou seulement sous certaines conditions propres à chaque pays. Au vu des réglementations qui divergent d’un pays à l’autre, nous vous conseillons, pour votre sécurité, de consulter et suivre les recommandations de votre lieu de résidence. En cas d’urgences, les ressortissants suisses peuvent se mettre en contact avec la représentation consulaire
suisse compétente pour leur lieu de résidence. En particulier, nous vous conseillons de régulièrement consulter son site internet.

 

4. Je suis sans ressources financières et je n’ai pas de famille ou connaissances en Suisse. Est-ce que je peux obtenir un soutien financier pour subvenir à mes besoins (logement, nourriture etc.) en Suisse ?
Pour les Suissesses et le Suisses de l’étranger souhaitant revenir en Suisse, il est nécessaire de s’adresser à la représentation consulaire suisse compétente pour leur pays de résidence pour déposer une demande d’aide sociale.

 

5. Est-ce que j’ai droit aux prestations de l’assurance-chômage (AC) ?
Les Suissesses et les Suisses de l’étranger qui vivent dans un pays de l’UE/AELE doivent en principe faire valoir leurs droits dans le dernier pays d’emploi. Veuillez contacter la caisse de chômage de votre pays de résidence.

 

Les personnes qui reviennent d’un pays non membre de l’UE/l’AELE ont, sous certaines conditions (entre autre 12 mois d’activité salariée en Suisse et à l’étranger), droit à des indemnités de chômage. Veuillez clarifier votre situation et la question du droit à l’indemnité de chômage avec votre caisse de chômage en Suisse. Nous recommandons aux assurés de prendre contact par téléphone ou par e-mail avec l’ORP ou la caisse de chômage compétents.


Guide pratique « Retour des Suisses de l'étranger »
travail.swiss – Retour en Suisse (SECO)

Page conseil de l'OSE

 

 

6. Je suis Suisse de l’étranger et entrepreneur indépendant. Est-ce que je peux obtenir un soutien financier de la Suisse (par ex. en cas de perte de revenus) ?
Pour les entrepreneurs indépendants et les entreprises suisses à l’étranger, le Conseil fédéral n’a actuellement pas prévu de soutien dans le cadre de l’Ordonnance COVID-19. Nous vous recommandons de vérifier les possibilités de soutien financier avec les autorités de votre pays de résidence.

 

7. Suite à la perte de mon travail à l’étranger, j’aimerais rentrer en Suisse. Est-ce que je peux obtenir un soutien dans ma recherche d’emploi ?
Mandaté par le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) en tant que Service public de placement, à votre demande, l’Office de l’économie et de l’emploi (AWA) du Canton de Bâle-Ville vous conseille et vous soutient dans vos recherches d’emploi avant votre retour en Suisse. Afin de pouvoir profiter de cette possibilité, veuillez remplir le formulaire d’inscription et le transmettre à l’AWA via Laurent.Hodio@bs.ch. Pour de plus amples informations et pour le formulaire cliquez ici , ou consultez le site  de l'OSE.

 

Recherche d’informations :

L’Organisation des Suisses de l’étranger rappelle qu’il s’agit d’une situation de crise sanitaire exceptionnelle. Actuellement, seules les informations émises par les autorités suisses et du pays de résidence font foi. Informez-vous régulièrement de l’évolution de la situation dans votre pays d’accueil et sur le site web de la représentation consulaire suisse compétent pour votre lieu de résidence. En Suisse le site internet de l’office fédérale de la santé publique et le site du Département fédéral des affaires étrangères (helpline du DFAE : Tél. +41 800 24-7-365 / +41 58 465 33 33) vous fournissent également des informations utiles.

 

Lien FAQ « Quels conseils donne le DFAE ?»
Représentations suisses à l’étranger -> Conseils aux voyageurs & représentations
Lien OFSP « Nouveau coronavirus »

 

 

06.04.20, Jézael Fritsche, Communication & Marketing
Imprimer l'article

 

Votations fédérales du 17 mai reportées à une date ultérieure

Le Conseil fédéral a décidé de renoncer à la tenue de la votation populaire fédérale fixée au 17 mai 2020.

Les mesures prises pour endiguer la propagation du COVID-19 ne permettent pas d’organiser ces votations. En effet, la tenue d’une votation populaire implique que les citoyens puissent se former librement une opinion (art. 34 de la Constitution) et faire leurs choix en connaissance de cause, par le biais, entre autres, d’une campagne. Ce qui ne peut pas être garanti dans la situation actuelle. De plus, les offices postaux en Suisse et à l’étranger enregistrent des retards dus au confinement et l’envoi du matériel de vote à l’étranger s’avère irréaliste.

 

Ainsi, la votation populaire sur l’initiative « Pour une immigration modérée (initiative de limitation) », sur la modification de la loi fédérale sur la chasse et la protection des mammifères et oiseaux sauvages (Loi sur la chasse, LChP) et sur la modification de la loi fédérale sur l’impôt fédéral direct (LIFD) (Déduction fiscale des frais de garde des enfants par des tiers) aura lieu à une date ultérieure. Le Conseil fédéral décidera d’ici à la fin du mois de mai 2020 s’il ordonne l’organisation d’un scrutin pour le 27 septembre 2020, et le cas échéant, quels objets seront soumis au scrutin.

 

Pour plus d’informations.

 

 

06.04.20, Jézael Fritsche, Communication & Marketing
Imprimer l'article

 

Conseil des Suisses de l'étranger : séance annulée

La réunion du Conseil des Suisses de l'étranger de mi-mars a dû être annulée en raison du COVID-19.

Prévue initialement le samedi 14 mars 2020 à Berne, la réunion du Conseil des Suisses de l’étranger (CSE) a elle aussi dû être annulée en raison de la pandémie du coronavirus.


Le comité s’est, malgré tout, réuni le jeudi 12 mars en présentiel et via vidéoconférence. Il a décidé que les points à l’ordre du jour de la séance du Conseil des Suisses de l’étranger seraient traités par les membres du CSE par voie de circulaire. Les prises de position et de décision seront communiquées dans la deuxième moitié du mois d’avril sur notre site www.aso.ch.


06.04.20, Jézael Fritsche, Communication & Marketing
Imprimer l'article

 

Congrès des Suisses de l'étranger maintenu pour le moment

Une décision définitive sera prise dans le courant du mois de mai.

Nous suivons de très près l’évolution de la situation due au coronavirus. Le comité a décidé de se laisser encore quelques semaines avant de se prononcer sur le maintien ou non du Congrès annuel des Suisses de l’étranger prévu du 21 au 23 août à Lugano. Pour cette raison, les inscriptions ne seront ouvertes que lorsque nous serons certains que le congrès pourra bien avoir lieu. Actuellement, l’organisation du congrès suit son cours avec quelques interrogations. La thématique du colloque « Quels défis pour notre démocratie ? » et le programme additionnel « L’égalité entre hommes et femmes » sont définitifs. Nous sommes très heureux de pouvoir compter sur la présence d’intervenants de qualité. Découvrez le programme détaillé sur la page du congrès.

 

06.04.20, Jézael Fritsche, Communication & Marketing
Imprimer l'article

 

Tous les camps d'été annulés

Les camps pour les jeunes Suisses de l'étranger prévus cet été sont annulés.

En raison de la propagation du coronavirus en Suisse et dans le monde, l’Organisation des Suisses de l’étranger a pris la difficile décision de supprimer tous ses camps d’été 2020. Plus de 80 jeunes Suisses venus du monde entier devaient se retrouver à partir du mois de juillet dans leur pays d’origine pour participer à divers camps alliant culture, langues, sports et découvertes.

Les prochains camps auront lieu en été 2021.


Pour de plus amples informations, rendez-vous sur notre site internet.

 

06.04.20, Jézael Fritsche, Communication & Marketing
Imprimer l'article

 

Bonne nouvelle pour les lecteurs de la « Revue Suisse »

Le quatrième numéro de la « Revue Suisse » paraîtra également en format papier en julliet.

À la fin de l'année passée, nous vous annoncions qu'à titre exceptionnel, la « Revue Suisse » ne paraîtrait que cinq fois en 2020 sous forme imprimée. Un sixième numéro celui de juillet devait être publié exclusivement sous forme électronique. Voici maintenant une bonne nouvelle pour les lecteurs de la « Revue » imprimée : en raison d'un état financier annuel meilleur que prévu en août 2019, le comité de l'OSE est revenu sur sa décision initiale et a décidé de renoncer à l'annulation ponctuelle d'une édition papier. Le financement est garanti. Les souhaits et les besoins du lectorat seront ainsi pris en compte sans aucune interruption.


06.04.20, Jézael Fritsche, Communication & Marketing
Imprimer l'article

 

Toujours plus de Suisses vivent à l'étranger

Fin 2019, 770 900 Suisses vivaient à l'étranger, soit un chiffre en hausse de 1,4 % par rapport à 2018. Près des deux tiers étaient établis en Europe, notamment en France, selon les résultats de la statistique des Suisses de l'étranger de l'Office fédéral de la statistique (OFS).

La majorité réside en Europe

Sur les 484 300 Suisses de l’étranger vivant sur le continent européen (63%), 471 500 étaient établis dans les États de l'UE/AELE en 2019. La France accueille la plus grande communauté, soit 199 800 personnes. Viennent ensuite l’Allemagne (92 200 personnes), l’Italie (49 800), le Royaume-Uni (35 200), ainsi que l’Espagne (24 200).

La population des Suisses de l’étranger en Europe est essentiellement composée de femmes : on en compte 56% pour 44% d’hommes.

 

37% résident hors d'Europe

286 600 Suisses sont établis sur les autres continents, soit 24% en Amérique, 7% en Asie, 4% en Océanie et 2% en Afrique. Les plus grandes communautés hors d'Europe se trouvent aux États-Unis qui recensent 81 100 personnes, devant le Canada (40 300), l’Australie (25 500) et Israël (20 900). Dans ces communautés, la part des femmes est  également plus importante que celle des hommes, allant de 54% aux États-Unis à 51% en Israël.

Plus d’infos

  

06.04.20, Jézael Fritsche, Communication & Marketing
Imprimer l'article

 

Le médecin suisse sur le smartphone

publireportage eedoctors

La crise du coronavirus nous montre clairement que les consultations médicales ne doivent pas nécessairement se dérouler sur place. Eedoctors permet de joindre en ligne un médecin suisse dans le monde entier.

Eedoctors est le premier cabinet médical virtuel de Suisse. L’application donne la possibilité d’entrer en contact avec un médecin expérimenté par vidéo ou par chat, peu importe où l’on se trouve. Sans temps d’attente ni prise de rendez-vous, 365 jours par année. Un service de conseil compétent et transparent, une anamnèse ou une traitement sont possibles en ligne, grâce à une équipe de médecins suisses formés spécialement au diagnostic à distance et qui proposent une assistance médicale de chez vous ou au cours de vos déplacements. Nous savons d’expérience qu’un grand nombre de questions et de préoccupations peuvent être réglées plus rapidement et de manière tout aussi approfondie par vidéo.

 

Plus aucun contact physique n’est nécessaire pour traiter le stress, les allergies, les piqûres d’insectes ou les troubles du sommeil. La consultation par vidéo constitue une alternative médicale intéressante : plus besoin de chercher le bon médecin, de prendre rendez-vous, de se rendre à la consultation ou de patienter un long moment. L’ordonnance électronique pour le pharmacien ou le certificat médical pour l’employeur sont disponibles sur l’application immédiatement après la consultation par vidéo. À tout moment et de manière sécurisée dans le dossier personnel du patient.


Inscrivez-vous sur l’application gratuite eedoctors et contactez-nous par vidéo (3,80 CHF/minute) ou par le chat médical gratuit.


Vous souhaitez en savoir davantage ?  Rendez-vous sur notre site : https://eedoctors.ch/.

 

Prenez soin de vous !

L'équipe eedoctors

 

06.04.20, eedoctors, Publireportage
Imprimer l'article

 

BCGE, Partenaire du succès de l'entrepreneur

publireportage BCGE

BCGE

Réussir la transmission de son entreprise
Transmettre sa société peut s'avérer un processus long et complexe pour l'entrepreneur. Afin d'optimiser cette opération aussi délicate que stratégique, de nombreux critères doivent être pris en compte.

 

Assurer la pérennité de son entreprise au-delà des générations

Envisager le rachat de son entreprise avec sérénité nécessite un montage financier fiable et robuste avec des partenaires de confiance. Afin de définir la valeur potentielle de l’entreprise et optimiser son prix de vente, il est nécessaire d’étudier les conditions du marché sous l’angle des investisseurs, la situation financière et les perspectives de développement de l’entreprise.

 

Se faire accompagner pour transmettre son entreprise dans les meilleures conditions

Pour le dirigeant, le recours à un spécialiste en transmission d’entreprise représente un gage de réussite de l’opération.


Filiales BCGE spécialisées dans le conseil et la transmission d’entreprise

 

Dimension Capital Transmission

 

Dimension SA Genève

4, rue de la Tour-de-l’Ile 

CH-1211 Genève 2

Tél. +41 (0)22 809 26 28 

 

Dimension SA Lausanne 

16, rue des Fontenailles 

CH-1007 Lausanne 

Tél. +41 (0)21 317 52 10 

www.dimension.ch

 

Capital Transmission SA Genève 
17, Quai-de-l’Ile
CH-1211 Genève 2

Tél. +41 (0)58 211 21 21

info@capitaltransmission.ch 
www.capitaltransmission.ch

  

06.04.20, BCGE, publireportage
Imprimer l'article

 

Comment rédiger un testament ?

Un testament signifie une plus grande liberté de choix concernant votre legs à votre famille, à vos amis, ainsi qu'aux organisations caritatives qui vous sont chères. Un testament est facile à rédiger et est gratuit s'il n'est pas rédigé en présence d'un notaire.

Les exigences formelles d'un testament peuvent varier considérablement d'un pays à l'autre. En Suisse, un texte manuscrit rédigé par vos soins avec la date, le lieu et votre signature est considéré comme un testament valable. Si vous résidez à l'étranger, vous avez la possibilité de soumettre votre succession au droit suisse par le biais d'un testament. Toutefois, ce type de clause n'est pas toujours reconnu par le pays de résidence. Vous devez d'abord contacter les autorités responsables de votre pays d'accueil pour savoir s'il est possible de soumettre votre succession au droit suisse. En Suisse, vous pouvez rédiger deux types de testament :

 

  • Testament manuscrit : à rédiger entièrement à la main et à signer en mentionnant la date et le lieu.
  • Testament public : testament rédigé en présence de deux témoins et devant un notaire ou une autre personne habilitée à cet effet. Ce document garantit la conformité de votre testament devant la loi.


Si vous choisissez de rédiger vous-même votre testament, vous devez prendre certaines précautions pour vous assurer que votre dernière volonté sera respectée. Vous devez toujours consulter un professionnel (notaire, avocat, banquier ou fiduciaire) pour être certain que votre volonté est correctement exprimée conformément à la loi, notamment en ce qui concerne les parts fixes destinées aux membres de votre famille. En principe, la loi du pays de résidence détermine la loi applicable à la succession. Cela signifie que des règles différentes de celles mentionnées ci-dessus peuvent prévaloir lors de la rédaction d'un testament.

 

Pour davantage d’informations de l’Organisation des Suisses de l’étranger sur ce thème, rendez-vous sur son site

 

06.04.20, Jézael Fritsche, Communication & Marketing
Imprimer l'article