Retour sur les élections fédérales

 

Les élections fédérales du 20 octobre 2019 ont été marquées par la « vague verte » d’une part et par la féminisation et le léger rajeunissement du parlement suisse d’autre part.

 

Les Verts sont sortis comme les grands vainqueurs de ces élections avec une progression de 5,9 points à 13% et deviennent la quatrième force politique du pays (derrière l’UDC, le PS et le PLR) avec 28 sièges. Les Vert’libéraux glanent eux aussi 9 sièges supplémentaires et passent à 16 au total, grâce à une progression de 3,3 points.

 

La représentation féminine au sein du parlement affiche une progression très marquée (+30%). Avec 84 élues sur 200, elles occupent désormais 42% des sièges de la Chambre du peuple . Les revendications des femmes de la grève des femmes du 20 juin 2019 dernier ont donc été entendues.

 

Autre statistique historique pour ces élections, l’âge moyen des parlementaires qui n’a jamais aussi bas : 49 ans. En 2015, cette moyenne se situait au-delà de 50 ans. Pour cette législature, le plus jeune élu a 25 ans et le plus âgé 72 ans.

 

Comment les Suisses de l’étranger ont-ils voté ?

Le comportement électoral des Suisses de l'étranger apparaît toujours révélateur des tendances. Et ce fut encore le cas lors des élections fédérales d’octobre dernier. Comme le prouvent les résultats des dix cantons pour lesquels les données ont été analysées, les Suisses de l’étranger ont voté davantage pour les Verts et moins en faveur de l’UDC.

 

Comportement électoral des Suisses de l'étranger


Chute du taux de participation

Seuls 45% des Suisses se sont rendus aux urnes contre 48% en 2015. Du côté des Suisses de l’étranger, le taux de participation accuse dans certains cantons une baisse de près d’un tiers, essentiellement dans les cantons qui offraient un système de vote électronique, comme Genève, Vaud, Lucerne ou encore Bâle-Ville. Pour l’OSE, ces chiffres préoccupants démontrent une nouvelle fois l’importance de l’e-voting pour les compatriotes résidant à l’étranger dans l’exercice de leurs droits civiques. Pour en savoir plus à ce sujet, lisez le communiqué de presse de l’OSE du 21.10.2019.

 

Aucun Suisse de l’étranger dans les chambres fédérales

71 Suisses de l’étranger s’étaient portés candidats pour briguer l’un des 200 sièges à disposition. Hélas, contrairement à 2015, aucun candidat n’a réussi l’exploit de décrocher un fauteuil sous la coupole fédérale.

 

Second tour des élections au Conseil des Etats

Les Suissesses et les Suisses de l’étranger affiliés aux cantons d’Argovie, Bâle-Campagne, Berne, Fribourg, Genève, Schwytz, Soleure, Tessin et Zurich ont été appelés à déposer une nouvelle fois leur bulletin de vote au mois de novembre pour élire les membres du Conseil des Etats (représentants cantonaux à la chambre haute du parlement). Mais dans les faits, ils sont bien souvent empêchés de voter du fait du retard de la réception de la documentation de vote ou du retard de la Poste dans les pays de résidence pour le retour du courrier.

 

Recommandations électorales de l’OSE

L’OSE avait émis des recommandations de vote en vue des élections fédérales. Celles-ci se divisaient en deux parties :

  • D’une part l’OSE recommandait pour chacun des 7 grands partis politiques, les 3 candidates et candidats qui se plaçaient en tête du classement de l’analyse de swissinfo
  • D’autre part l’OSE recommandait de voter pour les candidates et candidats qui étaient présents à la séance du Conseil des Suisses de l’étranger (CSE) du 16 août 2019 à Montreux. Ceux-ci avaient obtenu le soutien officiel du CSE.

 

 

Le top 3 des candidats par partis selon l’analyse de swissinfo (uniquement le Conseil national)

En vert = réélus

PS Sommaruga Carlo, GE Gysi Barbara, SG Graf-Litscher Edith, TG
Les Verts Rytz Regula, BE Graf Maya, BL Arslan Sibel, BS
Vert'libéraux Moser Tiana Angelina, ZH Grossen Jürg, BE Bäumle Martin, ZH
PBD Siegenthaler Heinz, BE Quadranti Rosmarie, ZH Campell Duri, GR
PDC Schneider-Schneiter Elisabeth, BL Egger Thomas, VS Ammann Thomas, SG
PLR Wehrli Laurent, VD Moret Isabelle, VD Merlini Giovanni, TI
UDC Grüter Franz, LU von Siebenthal Erich, BE Büchel Roland Rino, SG

 

 

Les candidats soutenus par le Conseil des Suisses de l’étranger (CSE)

Les candidates et candidats recommandés par le CSE dans l’ordre alphabétique étaient les suivants:

 

En vert = réélus

Cornuz Christian, GE, domicilié en France   
Definti Gian Franco, TI, domicilié en Italie      
Lombardi Filippo, TI, conseiller aux États
Muheim Franz, ZH, domicilié en Grande-Bretagne          
Schneider-Schneiter Elisabeth, BL, conseillère nationale 
Sommaruga Carlo, GE, conseiller national, candidat au Conseil des États  
Thoos Raoul, FR, domicilié aux Pays-Bas
Wehrli Laurent, VD, conseiller national